Tapis de souffle

Châssis en tube aluminium,tissus polyester, sandows, farine, 2009.
Taille variable en fonction de l’espace d’installation.

Pluie de matière volatile.
Un « châssis-tamis » suspendu au plafond, frappé par une barre d’acier, lourde et sonore, déclenche la chute de particules de plâtre.
Le territoire tracé au sol par la poudre occupe la majeure partie de la surface de la pièce. Il contraint les déplacements, oblige le contournement.
L’automatisation de l’installation passerait par un système mécanique permettant de percuter le châssis avec
régularité. Singulière horloge redessinant l’espace.

tapis-de-souffle-2

tapis-de-souffle-3

tapis-de-souffle-4

tapis-de-souffle-1

Flipbook Tapis de souffle